Comment louer une maison en Islande ?

Partir en voyage Islande ne se fait pas sur un coup de tête. Pour profiter au mieux de son séjour, il faut tout planifier en avance et surtout dans les moindres détails. La question de l’hébergement fait partie des questions auxquelles il faut penser bien avant de partir. Afin de ne pas se ruiner, en particulier si on est nombreux à participer à ce voyage (dans le cas d’une famille par exemple) et qu’on veut rester sur place le plus longtemps possible, il est souvent bien plus intéressant de songer à louer une maison plutôt que de réserver des nuits dans un hôtel.

location islande

Comment louer une maison en Islande ? Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Passons les en revue.

Réserver un logement en passant par une agence spécialisée :

Plusieurs agences spécialisées dans les voyages en Islande permettent de choisir son mode d’hébergement une fois sur place. Parmi les offres qui sont souvent les plus intéressantes, on trouve souvent un forfait location Islande dans une maison pour la durée de son voyage. Cette solution permettra de faire des économies et de rayonner un peu partout aux alentours en louant un véhicule pour se déplacer.

Chercher une offre location Islande par soi-même :

Plusieurs sites permettent à des particuliers de se mettre en relation avec des familles cherchant en Islande à louer leur logement pour quelques semaines ou quelques mois. Évitez les sites qui ne proposent que des locations à la nuitée car ils sont en général plus cher. Les forfaits location Islande à la semaine ou au mois sont quant à eux moins cher. Notez aussi que de nombreux particuliers louent directement leurs logements sans intermédiaires en passant par des petites annonces ou par des forums spécialisés. Dans tous les cas, il faudra régler une avance afin de confirmer la location et payer le solde une fois sur place lorsque l’état des lieux sera réalisée.

L’échange de logement une autre possibilité :

Pour faire de plus importantes économies sur son budget logement, il est aussi possible d’échanger son habitation avec des Islandais qui veulent eux aussi visiter la France. Les conditions sont un peu plus contraignantes car l’échange doit se faire en même temps, mais les économies réalisées ainsi seront très intéressante. Si cette formule vous intéresse, sachez que vous devrez vous y prendre le plus tôt possible car il faut bien compter entre 3 et 4 mois pour trouver une offre d’échange intéressante.

Quelque soit votre choix, louer une maison sur la longue durée sera toujours la solution la plus intéressante pour profiter au mieux de son voyage en Islande.

Le top 10 des activités à ne pas rater en Islande !

Les activités qui vont suivre ne méritent pas de classement car elles ont chacune la même valeur.

Le mieux est d’arriver à toutes les faire sur place…

blog islande

Randonnée vers la cascade Glymur
Si les cascades sont nombreuses en Islande (), celle-ci, d’une hauteur de 196 mètres, est la plus proche de la capitale Reykjavik. Pour l’atteindre il vous faudra marcher une heure environ. Le parcours est agréable et le panorama à couper le souffle.

Exploration d’Eyjafjallajökull
Ce volcan a perturbé le ciel européen en 2010 après une impressionnante éruption. Pourquoi ne pas aller voir de plus près sa surface glacée? L’exploration commence à bord d’une Super-Jeep et se poursuit à pied sur la terre encore fumante du colosse situé au sud de l’Islande.

Balade équestre
Le cheval islandais est une espèce unique. Pour le découvrir, rien de tel qu’une excursion à la journée ou sur plusieurs jours en compagnie de professionnels et d’amoureux de cet animal. Vous pourrez trouver à l’office tourisme Islande, les fermes qui proposent ces excursions.

Immersion totale dans l’eau islandaise
La plongée sous-marine est une activité méconnue mais une expérience incroyable d’un voyage Islande. La visibilité est grande (jusqu’à 100 mètres), la faune exceptionnelle, les ravins de lave magiques. Où plonger? Au site de Silfra au sud-ouest ou aux cônes thermiques d’Eyjafjörður, au nord. Pour pratiquer la plongée, les débutants devront passer un brevet ; sinon, il faut au minimum 10 plongées. Les office tourisme Islande vous renseigneront.

Détente en eaux chaudes
Les sources chaudes en plein air ne manquent dans ce pays. Les Islandais aiment à se baigner dans une eau à 39 degrés quand la température extérieure ne dépasse pas les 10 degrés. Où que vous soyez, vous trouverez facilement des spots gratuits comme Hveravellir à l’ouest ou à Landmannalaugar, dans le sud. Vous pourrez tester également la piscine thermale payante de Blue Lagoon, au sortir de la capitale Reykjavik.

Observation au plus près des baleines
A bord d’un bateau à coque de chêne, silencieux, les cétacés s’observent de très près, en compagnie aussi de dauphins. Dans ces eaux islandaises sont présent les baleines de Minke (les plus courantes), des baleines à bosse, mais aussi des rorquals et des baleines bleues. La destination la plus prisée pour les voir est Húsavík, au nord de l’Islande.

Un tour en kayak
L’eau est un élément majeur pour l’Islande. Ne passez donc pas à côté d’une excursion en kayak dans les fjords. Accompagnés d’un moniteur, vous découvrirez la nature islandaise d’une manière insolite. Il existe de nombreuses balades au départ de la capitale Reykjavik. L’office de tourisme Islande vous aiguillera.

L’incontournable Cercle d’Or
C’est LE circuit classique des touristes en Islande. Le Cercle d’Or permet de découvrir sur un ou plusieurs jours le parc national de Þingvellir, la cascade Gullfoss, et la zone autour de geyser Geysir. Des compagnies proposent des activités autour de cet incontournable (apnée, nocturne, motoneige…).

Sous la terre: virée de spéléologie
Si les paysages islandais attirent en premier lieu, les sous-terrains de l’Islande sont aussi riches en découvertes. Que diriez-vous d’explorer une grotte de lave ? Du fait de la grande présence volcanique en Islande, les sites sont nombreux. Surtshellir, Stefanshellir et Vidgelmir, au centre-ouest, sont les plus grandes grottes du pays.

Observation d’aurores boréales
C’est un des phénomènes naturels les plus beaux au monde. L’Islande est idéalement située pour l’observation des aurores boréales, à ne pas manquer. Elles sont visibles lors d’un ciel dégagé, par une nuit noire et vers minuit. La meilleure période s’étend entre mars et septembre. Les plus chanceux pourront les observer pendant 10 minutes sans oublier de prendre une photo.

Réaliser un road trip en Islande. Par où commencer ?

L’Islande fait rêver par le diversité de ses paysages, un climat particulier, une faune et une flore locales fascinantes, une culture et une histoire uniques qui ont traversé les siècles et nourrissent encore la littérature et le cinéma. Découvrir ce pays lors d’un road trip est la meilleure façon de s’immerger totalement au coeur d’un pays qui promet un dépaysement total.

Pour prévoir au mieux votre itinéraire, il faut d’abord déterminer la durée de votre séjour.

road trip islande   road trip islande

Quelques jours pour un road trip en Islande

En seulement quelques jours, vous ne pourrez évidemment pas parcourir tout le pays. Aussi, votre choix devra se porter sur une région en particulier. Le sud, le Cercle d’or, est particulièrement recommandé. Cette région compte de nombreux sites touristiques très prisés tels que le parc national de Thingvellir au coeur duquel le voyageur prend plaisir à découvrir des forêts, des lacs, des volcans, des montagnes, avec à chaque fois des paysages à couper le souffle. Le Cercle d’or offre également le spectacle d’un espace de geysers. A chaque étape, de nombreuses activités sont proposées: plongée, excursions à pieds ou à chevaux, un tour en hélicoptère et bien d’autres. Cette région d’Islande est parfaitement indiquée pour tous les types de voyageurs: solo, entre amis, voyage organisé, en famille avec des enfants, tout un chacun trouvera une activité agréable, ludique, éducative.

Un road trip en Islande durant 1, 2 ou 3 semaines

road trip islande

Avoir du temps devant soi est la solution idéale pour découvrir sereinement et à son rythme un pays riche en paysages époustouflants. Que ce soit à l’Est ou à l’Ouest, ou bien même les deux, voyager sur plusieurs semaines permet d’arpenter les légendaires Fjords. Quel plus plaisir et quel luxe de pouvoir prendre le temps, de pouvoir se retrouver sans contraintes dans ces anciennes vallées glaciaires qui ont fondu et offre maintenant une extraordinaire biodiversité. Ainsi, outre des paysages magnifiques, les voyageurs ont la joie d’approcher dans un milieu naturel des animaux fascinants, dont les majestueuses baleines qu’il n’est pas rare de voir vivre, nager et évoluer. Beaucoup d’agences de voyages proposent des excursions afin d’approcher au plus près ces magnifiques animaux.

Un long road trip en Islande

C’est le cas de figure rêvé car vous êtes alors libre de faire le tour complet du pays. En voiture de location, en camping car, seul ou en groupe, l’Islande vous ouvre alors grand les bras. Des sites touristiques prisés du sud, en passant par les Fjords, sans oublier de s’attarder dans le nord où l’immersion est totale au sein de la culture ancestrale du pays. Les paysages naturels s’étendent à perte de vue, il n’y a pas de surpopulation et l’accueil y est chaleureux. Les principaux atraits du nord réside dans le charme des impressionnantes chutes Godafoss, et bien évidemment les aurores boréales, qu’il est facile d’observer à la nuit tombée.

La préparation d’un trek en Islande

Vous aimeriez que vos prochaines vacances vous permettent de goûter aux joies de la randonnée tout en découvrant des paysages exceptionnels, ce qui vous conduit à préparer un trek en Islande. Ce trek en Islande pourra vous procurer des joies inoubliables et vous laisser des souvenirs exceptionnels si vous le préparez avec soin.

En premier lieu, il est conseillé à chacune des personnes qui souhaitent participer à ce trek de vérifier si sa condition physique le lui permet. Il est donc opportun de consulter son médecin, surtout si l’on a eu des problèmes de santé.

trek islande

D’autre part, il faut tenir compte du climat qui est du type océanique. il est donc conseillé de programmer son trek en Islande de préférence en été. En effet, vous profiterez de températures variant entre 10 et 25°, ce qui vous évitera d’avoir trop froid si vous dormez sous la tente. Pendant l’hiver islandais, le trek est tout à fait déconseillé, car les températures se situent souvent autour de zéro quand elles ne sont pas négatives. De plus, compte tenu de la latitude de l’Islande, les nuits sont pratiquement inexistantes en juin et en juillet. Ainsi, à minuit, vous aurez la surprise de découvrir que le soleil est toujours présent à l’horizon et vous verrez ensuite que les paysages sont éclairés d’une manière tout à fait spécifique. En conséquence, si la lumière vous gêne lorsque vous souhaitez dormir, il est recommandé de vous munir d’un bandeau pour les yeux.

De plus, c’est au mois de juillet que vous trouverez le maximum de circuits de promenade ouverts et que vous aurez le plus de choix en ce qui concerne les possibilités d’hébergement si vous préférez dormir dans un vrai lit plutôt que sous une tente. Toutefois, il faut faire vos réservations à l’avance pour bénéficier d’un hébergement fonctionnel et confortable. Il faut donc se rendre dans une agence de voyages spécialisée pour préparer son itinéraire et retenir un hébergement pour chaque étape. Si vous souhaitez camper, sachez que le camping est interdit dans les parcs nationaux.

trek islande

D’autre part, votre trek en Islande doit comporter au moins une étape permettant de découvrir un parc national, la double chute d’eau de Gullfoss et la vallée Haukadalur qui est célèbre pour ses geysers. En outre, il est recommandé de prévoir une étape permettant de découvrir un ou plusieurs fjords qui sont de superbes vallées envahies par la mer.

Enfin, il ne faut pas oublier de préparer le matériel qui vous permettra de tirer un plaisir maximal de votre trek. Pensez notamment à vous munir d’un appareil photo performant, d’une trousse de pharmacie permettant de répondre à toutes les situations, de chaussures ainsi que de vêtements adaptés pour la randonnée, d’un guide touristique et d’affaires de toilette.

Bien organiser son circuit en Islande

À de nombreux niveaux, l’Islande fait de plus en plus souvent parler d’elle. Cette île qui semble perdue, isolée aux confins nordiques de l’Europe, a de quoi intriguer : deuxième île européenne par sa taille, elle ne fut peuplée qu’à partir du IXème siècle et ne compte aujourd’hui qu’un peu plus de trois cent mille habitants.

blog islande

Terre de contrastes
La lave des volcans et la glace des fjords, les geysers d’eau bouillonnante, les plages de sable noir et le vert des prairies, l’Islande est tout entière une terre de contrastes.

Par agence ou en solo ?
« Voyage au royaume des volcans », « Détours en terre viking », les circuits en Islande organisés par des agences spécialisées ne manquent pas. Avantage principal, le sérieux et la connaissance du terrain. Pourtant, organiser son circuit en Islande soi-même, à réaliser en famille, entre amis ou en amoureux, permet aussi de sortir des sentiers battus et de découvrir d’un autre regard les merveilles que recèle ce pays extraordinaire. Une question de choix personnel.

Par où commencer ?
Important port de pêche, Keflavik est aussi l’aéroport international qui dessert l’île. Autant commencer son circuit en Islande par la région ouest du pays. L’océan y offre des trésors naturels inestimables, comme les baleines bleues ou à bosse. En été, les lâchers de bébés macareux attirent les amoureux des oiseaux sur l’île de Heimaey.

Plus près du Pôle Nord
Au nord, l’hiver aux longues nuits permet la pratique de nombreux sports de saison, aux alentours d’Akureyri. La région connaît aussi, en été, un climat très doux. L’idéal pour profiter des sources d’eau chaudes près du lac Mývatn, où les chanceux pourront observer des éruptions volcaniques à fleur de glace et les célébrissimes aurores boréales.

Là où le soleil se lève
L’est de l’île attirera les amateurs d’authenticité avec ses villages de pêcheurs et la lande couverte de communautés agricoles rudes, un parfum de ce que fut la vie difficile des premiers habitants dans une nature sauvage et peu propice au développement humain.

On dirait le Sud
En passant par le centre de l’île, aux paysages quasi lunaires, désert de caillasse et de cendres qui n’est pas sans rappeler le Mordor, on atteindra la côte sud et le volcan Eyjafjallajökull connu pour ses projections qui, il y a quelques années, ont défrayé la chronique aéronautique. De gigantesques chutes d’eau sont également à voir dans cette région.

Un passé à redécouvrir
Enfin, à Rekjavik, la capitale du pays, il est inconcevable de ne pas terminer son circuit en Islande par un détour via la Maison de la Culture où sont présentés de très vieux manuscrits retranscrivant les légendaires sagas islandaises.

http://www.guidevoyageislande.net/